Votre organisatrice de mariages

Crédit photo : Daniel Lateulade

Déléguer l’organisation de son mariage, c’est donner sa confiance pour ne vivre que le meilleur.

Donner sa confiance c’est avant tout savoir A QUI vous la donnez.

Rencontre avec Sabeha Brunet, organisatrice de mariages. Propos recueillis par Aurélie, Read’action

Bonjour Sabeha, vous habitez Andernos. Comment êtes-vous arrivée dans notre belle région de Bordeaux ?

 

Bonjour Aurélie. Je suis arrivée sur Bordeaux et sa région par Amour. Hé oui ! En 2008, j’ai rencontré celui qui allait devenir mon mari. J’habitais alors Paris, lui était de notre belle Aquitaine, Andernos précisément. Je suis tombée amoureuse de lui et …. de sa région ! (sourire).
Je n’ai alors quitté ni l’un ni l’autre 😉

 

Vous semblez aussi pétillante qu’accomplie. A quoi tient le bonheur pour Sabeha Brunet ?

 

Dans ma vie personnelle comme dans ma vie professionnelle, je suis profondément attachée aux valeurs humaines, à l’écoute et au respect. Ce sont des choses simples, Aurélie me direz-vous, qui peuvent presque paraître bateau mais pour moi elles sont essentielles. Ce sont elles qui m’ont progressivement portée vers le métier que j’exerce aujourd’hui. Quant au « pétillant », c’est peut être la richesse des rencontres qui en a fait chaque bulle.

 

Votre métier justement ! Vous êtes organisatrice de mariages, directrice de l’agence Sabeha Brunet Wedding Planner. Quel parcours vous a conduit jusque là ?

 

J’ai un parcours assez atypique mais dans lequel on y retrouve des dénominateurs communs. L’organisation d’événement notamment et l’ouverture sur autrui ont accompagné chacun des postes que j’ai occupé dans de grandes entreprises.

 

J’ai eu envie de mettre ce parcours au profit de mon propre épanouissement professionnel. J’ai tout posé sur un papier, et ce projet est apparu rapidement comme une évidence tant il était cohérent avec qui j’étais, ce que je voulais et ce que je portais au plus profond de moi.

 

Mais Wedding planner n’est pas un métier qui s’improvise juste parce que vous avez une révélation ou parce que vous avez aidé votre sœur, votre cousine ou votre amie à organiser son mariage.

 

C’est un métier qui s’apprend et qui s’appréhende, car certes, il faut des capacités d’empathie, de compréhension de l’autre ; de l’inspiration, de la créativité, mais il faut aussi savoir organiser, gérer un budget, tenir des délais, et s’entourer de professionnels et de partenaires efficaces, le tout avec une maîtrise de soi et une organisation irréprochable.

 

Vous savez Aurélie, on ne laisse pas au hasard l’organisation du plus beau jour de la vie de quelqu’un. Alors j’ai appris … et grâce à la formation « Réussir dans le Mariages » groupe MSL, j’ai définitivement compris que ma place était … là.

 

Votre métier exige beaucoup et à des niveaux compétences très différents. A quel moment vous vous dîtes que vous avez accompli correctement votre mission ?

 

Il y a 2 moments précis qui me touchent à chaque fois.

 

Le premier c’est quand je vois apparaître le sourire sur les premiers instants d’une première rencontre. Ce sourire qui me dit que j’ai compris ce à quoi ils aspiraient.

 

Et le second moment, c’est quand, une fois l’événement passé, les mariés me disent que c’est exactement le Mariage dont ils rêvaient.

 

C’est un métier très prenant vous savez, mais ces deux instants là valent tout l’or du monde !

 

Sabeha, on dit que les cordonniers sont souvent les moins bien chaussés, mensonge ou vérité ? Quel souvenir gardez-vous de votre propre mariage ?

 

S’il n’y avait qu’un mot pour le définir, je dirai : Défi ! Mais indissociablement je dirai : Folie 🙂

 

Avec mon mari, nous nous sommes décidé sur la date du mariage sur un coup de tête. Nous pensions que ce serait simple et les 5 mois qui nous séparaient de la date seraient bien suffisants. Or je n’avais pas les compétences et les prestataires que j’ai aujourd’hui 😉

 

Trouver un lieu et organiser son mariage alors même que le principal intéressé est loin de vous (mon futur mari était basé à Casablanca à ce moment là) rendent les choses un peu plus compliquées.

J’ai persévéré…. Défi relevé ! 🙂

 

J’ai trouvé le lieu magnifique dont nous rêvions et qui nous correspondait : avec une vue privilégiée sur le Bassin d’Arcachon bien sûr !

 

Une dernière question Sabeha … Vous êtes toujours aussi souriante et apaisée ou apaisante je dirais plutôt ?

 

(Rires) Mon mari vous dirait que « non, pas tous les jours »
Blague à part, j’ai la chance de faire un métier que j’aime et qui accompagne le bonheur de ceux qui me font confiance…. C’est difficile de ne pas avoir le sourire, vous ne croyez pas ?

WP-Backgrounds Lite by InoPlugs Web Design and Juwelier Schönmann 1010 Wien